Section rives de Dordogne du Parti communiste français

Section rives de Dordogne du Parti communiste français
Accueil
 

STATUTS PCF 36 ème CONGRĒS

Retraites : salariés, retraités jeunes, séniors MÊME COMBAT !

Retraites - 80 000 cartes pétition signées sur la fête. On continue !

Télécharger les dessins de presse sur les retraites

Retraites : on leur fait un dessin

signez l'appel contre la finance, l'austérité, pour une 6e république

L'humain d'abord - L'intégrale à lire ou à télécharger

Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord
 
 
 

MEMOIRE ET LIBERTE, LÊ DUC THO (1911-1990)

LÊ DUC THO a été un homme politique communiste, diplomate, militaire vietnamien né le 14 octobre 1911 dans la province de Nam Ha Ninh (Vietnam), mort le 13 octobre 1990 à Hanoï.

Membre fondateur du Parti communiste indochinois (P.C.I.) en 1930, Lê Duc Tho, de son vrai nom Phan Dinh Khai,  est interné pendant six ans au Bagne de Poulo Condor par les autorités coloniales françaises de 1930 à 1936 puis de 1939 à 1944 en raison de ses activités politiques ou il côtoie la plupart des futurs dirigeants du Viêt Nam.

Après sa seconde libération, il retourne à Hanoï en 1945 et participe à la direction du Viêt-Minh, la Ligue révolutionnaire pour l'indépendance du Vietnam, ainsi que du P.C.I. qui renaît sous le nom de Parti des travailleurs du Vietnam (Lao Dong). Il demeurera dès lors un des  dirigeants du Viêt-Minh dans le Sud-Vietnam jusqu'à la signature des accords de Genève en 1954.

En 1955, Lê Duc Tho devient membre du bureau politique du Lao Dong, rebaptisé Parti communiste vietnamien (P.C.V.) en 1976. Pendant la guerre du Vietnam (1955-1975), il organise l'insurrection Viêt-cong contre le gouvernement du Sud-Vietnam à la fin des années 1950. Il mènera à bien la plupart de ses missions en se cachant au Sud-Vietnam jusqu'à la fin de la guerre.

Le Duc Tho participe à la préparation et à l’organisation de l’offensive généralisée aboutissant le 30 avril 1975 à l’entrée victorieuse à Saïgon des combattants du Front national de libération de libération du Sud Viêt Nam (Viêt Cong). Conseiller spécial de la délégation nord-vietnamienne lors des négociations de paix tenues de 1968 à 1973, Lê Duc Tho est surtout célèbre pour avoir pris part à la signature des accords de Paris en 1973.

Devenu finalement le principal porte-parole de la délégation, il négocie à ce titre l'accord de cessez-le-feu qui conduit au retrait des dernières troupes d'occupation américaines stationnées au Sud-Vietnam.

 Il reçoit dans l'année même le prix Nobel de la Paix conjointement avec Henry Kissinger un des acteurs de l'administration Nixon, mais refusera au motif que « la paix n'a pas réellement été établie ».

 Il demeurera membre du bureau politique du P.C.V. jusqu'en 1986, quatre ans avant sa mort.

Souffrant d’un cancer, il fut hospitalisé durant plusieurs semaines, à l’hôpital du Val-de-Grâce où Gaston Plissonier, secrétaire du Comité central du PCF lui apporta son soutien jusqu'à la fin..

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
  • Adhésion PCF.fr
  • Courriel : pcfrivesdedordogne@orange.fr
  • Tél : 05.57.51.54.71